Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyages, bagages et nuages: le point de vue d'une hôtesse de l'air dans des grands oiseaux en fer.

21 Oct

Les bonnes vieilles habitudes

Publié par Julie  - Catégories :  #Listes, #Ciel

French/English if you scroll down you lazy people :)

 

Back in the sky, finally. Apparemment voler c’est comme le vélo, ca ne s’oublie pas (sans compter la multitude de portes différentes je dirai). Mais nouvelle compagnie dit nouveaux défis, manies et bêtises typiques au travail dans un avion :

 

Se prendre pour superman avec un gilet fluo pour aller en bas de l’airbridge (les escaliers). Sur le tarmac avec des lunettes de soleil, mais ce n’est drôle que s’il fait beau.

 

La musique d’embarquement qui met de bonne humeur ? Jimmy Cliff. Reggae night! ye man.

 

« Faites un double nœud autour de votre taille » Voici le moment crucial ou je m’emmêle dans un gros nœud tout court avec ces gilets de sauvetage qui datent de l’an 40, et je suis perdue dans la démonstration des consignes de sécurité.

 

Mon deuxième pire enemi : le génie. Elle porte bien mal son nom cette machine à encaisser les articles. C’est déjà un peu technique à la base, mais en plus il y a toujours une foule de problèmes potentiels (un pour 3 personnes, batterie, papier, etc)

 

Parler d’avions comme si c’était des voitures.

 

Etre convaincu que la nourriture de l’avion est excellente quand on a faim (alors qu’en fait = poison !)

 

Suer à grosse gouttes et sans raisons valables pour les fouilles au hasard à la sécurité, toujours pour moi.

 

Assignée à la deuxième porte pour vérifier les billets à l’embarquement.. mes lunettes, viiiiiite.

 

Sur le 767 le système d’interphone connecte la même ligne, ouverte à quiconque décroche le téléphone. Pensez y donc à deux fois avant de traiter le capitaine de crétin. Mécontent ? Parlez-en à Boeing.

 

Avoir des bleus partout qui sortent de je ne sais ou.

 

Arriver à la toute dernière minute pour son vol quand on part en vacances (très mal ça).

 

D’ailleurs il est de nouveau agréable de voyager comme passagers.

 

Le café dans la crew room (salle du personnel) est gratuit. Une grande machine avec toute sorte de cafés.

 

Au travail en uniforme, en civil : pyjama (rose avec des moutons) Mes colocs vont commencer à se poser des questions.

 

La trousse de toilette qui ressemble juste à un sac en plastique. Transparent.

 

Bon week-end ! Quel week-end ? Tout est inversé, les jours de congé sont en plein milieu de la semaine. Quand aux vacances d’étés, autant ne pas en parler^^

 

Galley FM, ou comment ça commère pendant les pauses. Mais on oublie souvent que les rideaux sont juste opaques, pas insonorisés. C’est la dernière rangée qui va être contente.

 

Mettre tous les cheveux dans le chignon, 3, 2, 1, top chrono.

 

« Tu veux un thé ? » cette phrase, répétée mille fois par vol, est un véritable hymne à la glande. Il y a même un kit a thé avec des bouteilles de lait (pour nous, pas les passagers) Bonne réponse : non, un café.

 

Pour les grands enfants, jouer au monopoly géant quand on fait les comptes à la fin du vol. Avec des vrais billets.

 

Ou va-on ? je ne sais plus.

 

Trimbaler son sac de cabine n'importe ou, quand on a des habits trucs trop lourd à transporter pour mon pauvre dos. Impressionnant tout ce qu'il peut contenir.

 

Vous avez déjà essayé de changer de chaussures sur un escalier roulant ?

 

The good old habits

 

Back in the sky, finally. Apparently flying is like riding a bike, you never forget (i would say if you don’t consider all the types of doors possible). With a new company comes new habits, fixations, and the bullshit typical of working on a plane.

 

Thinking you are Superman whilst wearing a high fluo vest to walk down the airbridge. On the tarmac with sunglasses, it is fun only in a good weather.

 

The boarding music who put in a good mood ? Jimmy cliff. Reggae night, ye man.

 

« Pass the tape around your waist and tie in a double bow at the side » This is the crucial moment where I tangle myself up in these antiquated life vests, I‘m now lost in the safety demonstration.

 

My second worst enemy: the genie. Such an inappropriate name for this machine to cash items. It’s already a bit technical, on top of that there is always masses of potentials problems (only one for 3 people, battery, till roll, etc)

 

Talking about planes as if they were cars.

 

Being convinced that the aircraft food is delicious when you are hungry (but in reality = poison!)

 

Panicking for no reason when I get randomly searched at security, it always seems to be me.

 

Assigned at the second door to check the boarding passes..Quiiick, my glasses.

 

On the 767 the interphone is an open line, so think twice before calling the captain a di**. Not happy about it? Talk to Boeing.

 

Having bruises everywhere that came from who knows where.

 

Showing up at the last minute when going on holidays (very bad habit).

 

By the way it is nice to travel as a passenger again.

 

The coffee in the crew room is free. A big machine, with all kinds of coffees.

 

At work in uniform, in normal life: pyjama (pink with muttons) My flatmates didn’t say anything yet..

 

Vanity case that looks like a plastic bag. Transparent.

 

Have a good week-end! Which week-end ? Everything is in reverse, days off are in the middle of the week. As for summer holidays, best not to talk about them.

 

Galley FM, or gossiping during the break. But we often forget that the curtains are not soundproof. It’s the last row who will be happy.

 

Fit all the hair in the bun, 3, 2, 1, go.

 

« Do you want a brew ? » This sentence, repeated million times during the flight, is a proper chill invitation. There is even a brew kit, with bottles of milk (for us, not the passengers) Good answer : I’ll have a coffee.

 

For those who stayed kids, playing a giant monopoly when we count at the end of the flight. With real notes.

 

Where are we going? I can’t remember.

 

Dragging your cabin bag everywhere anytime that you have clothes something a bit too heavy for your poor back. You will be surprised how much it can fit.

 

Have you ever tried to change shoes on a escalator ?

Les bonnes vieilles habitudes
Les bonnes vieilles habitudes
Commenter cet article

Archives

À propos

Voyages, bagages et nuages: le point de vue d'une hôtesse de l'air dans des grands oiseaux en fer.