Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyages, bagages et nuages: le point de vue d'une hôtesse de l'air dans des grands oiseaux en fer.

28 Mar

Mission impossible : hotesse de terre

Publié par Julie  - Catégories :  #Terre, #Listes

Il est bien joli de parcourir la terre dans un grand oiseau en fer. Mais en basse saison il n’y a pas, ou peu de travail*. Or il faut bien gagner des sous s’occuper. L’alternative : travailler en tant qu’hôtesse événementielle, bêtement clouée à la terre ferme. Le même sourire et amabilité en TOUTES circonstances, sauf que l’on ne va nulle part. Je vois déjà le mot "potiche" clignoter dans vos subconscients. Loin d’insinuer qu’il faut un bac + 4 pour faire de l’accueil, ce statut implique parfois d’autres responsabilités(si,si). Simple mais efficace.

 

Fun si possible.

 

Tout commence par un email : Votre mission si vous l’acceptez..

 

S’ensuit le descriptif de la mission. Le message ne s’autodétruit pas dans les dix secondes, mais il faut répondre rapidement si l’on est intéressée, car un tas de personnes qui ont reçu la même offre pourraient bien l’être également. Si l’on ne souhaite pas s’embarquer dans cette galère potentielle, faire la morte suffit.

 

Voici les facteurs importants à analyser :

 

Le lieu : A privilégier : 75 ( Paris ) Tout ce qui commence par autre chose mérite un calcul d’itinéraire, afin que la mission ne prenne pas des allures de course d’orientation avant même qu’elle n’ait commencée. Pas de bolides supersoniques à ma disposition, juste mes pieds et le métro. Le piège assuré : les départements fumeux avec des RER compliqués, donc la probabilité possibilité d’arriver en retard.

 

Exemple : vestiaire jusqu’à deux heures du mat’ à Bab El Oued-sur-Marnes (98), remboursement de taxi d'une valeur de quinze euros. Cherchez l’erreur.

 

Le nombre d’hôtesses : Plus on est de fous (folles, pour la majorité), plus on rit. Si le client ne recherche qu’une seule hôtesse c’est la garantie de s’ennuyer ferme sur un point information, ou d’être en charge du café sur un stand, avec des gens qui vous parlent comme si vous aviez quatre ans et demi.

 

Il faut des complices pour faire des blagues accomplir la mission au mieux : au delà d’une hôtesse c’est parfait.

 

La tenue : On la sait rarement à l’avance mais certaines choses devraient mettre la puce à l’oreille. « Collants chairs » va souvent de pair avec « escarputes ». Plus l’obligation d’errer dans la Gare de l’Est à une heure absurde, pour trouver des collants non filés avant d’aller travailler.

 

La nature de l’événement : Un congrès, une animation, du street marketing ?

 

Le plus gros traquenard : les vestiaires. Imaginez des centaines de cintres, tickets et manteaux qui se mélangent et se cassent la figure. Le tout dans une panique totale et des clients mécontents : l’enfer sur terre. Uniquement pour les gens organisés donc, ou qui aiment les chasses au trésor.

 

Alors c’est quoi le bon plan ??

 

Tout ce qui sort un peu de l’ordinaire, dans des endroits sympas (palais ou maison de quelque chose, parc, stade)

 

Le top : Les salons : du livre, de la mode, du nautique, etc.. Ils s’étalent sur plusieurs jours, voire une semaine. Une durée idéale pour accumuler un tas de sous, de copains et de cadeaux.

 

Ils ont lieu pour la plupart à la Porte de Versailles : un parc des expositions semblable à un terminal d’aéroport, mais à ciel ouvert. Les contrôles de sécurité de ce labyrinthe n’ont rien à envier à London Healthrow. A l’intérieur des pavillons: des centaines d’exposants, ou plutôt devrai-je dire exposés. Ceux-ci font les cent pas toute la journée, bloqués sur une petite parcelle de moquette rouge. Tous les prétextes sont bons pour ouvrir le champagne tous les jours à dix-huit heures, accompagnés de macarons et autres trucs déments.

 

Selon le salon, différentes sortes de publics : les éditeurs, les agriculteurs, les marins. Les modeux qui regardent ma doudoune d’un air mauvais*. Le PDG de la marque qui fume sur le stand comme s’il n’avait jamais entendu parler de la loi Evin.

 

Il est toujours plus agréable de travailler dans l’organisation plutôt que pour un exposant, cela laisse plus de marge d’exploration.

 

Bing, vous avez reçu un mail. J’ouvre, c’est une offre de mission :

 

Evènements dans les stations de ski pour le Freestyle Tour pour une grande marque de téléphone, trois dates en février et mars

 

Lieux : Vars, Tignes, La Clusaz

 

PROFIL :

 

2 Hôtesses d’accueil :

 

Animation et démonstration des Smartphones et accessoires.

 

ETRE A L’AISE AVEC L’UNIVERS ANDROID.

 

J’ignore royalement la dernière phrase, qui s’avèrera avoir toute son importance. Cette mission sent bon la glisse, les vacances et le vin chaud.

 

Hôtesse de neige ? Je fonce.

 

* Le monde est bien fait, car c’est l’occasion de récupérer plein de sommeil et de vie normale.

 

**Savent -ils que par certaines températures l’on peut s’abstenir de toute classe ?

Mission impossible : hotesse de terre
Mission impossible : hotesse de terre
Mission impossible : hotesse de terre
Mission impossible : hotesse de terre
Mission impossible : hotesse de terre
Mission impossible : hotesse de terre
Commenter cet article

Plombier paris 02/06/2016 14:20

jolie blog

Archives

À propos

Voyages, bagages et nuages: le point de vue d'une hôtesse de l'air dans des grands oiseaux en fer.