Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyages, bagages et nuages: le point de vue d'une hôtesse de l'air dans des grands oiseaux en fer.

17 Nov

Y a-t-il des pilotes dans l'avion

Publié par Plume  - Catégories :  #Ciel, #Listes

Vous avez toujours rêvé d'être pilote de ligne ?

Voici ce à quoi vous n’avez pas pensé avant de prendre les commandes d’un gros porteur :

Les commandants de bord ne naissent pas commandants, ils le deviennent. Ils occupent donc la place de copilote pendant xxx années selon les compagnies. Le même métier, avec quelques différences : les responsabilités, le salaire. Et le siège.

Quand enfin ils passent à gauche, ils rajoutent un galon à l’uniforme. S’ils rentrent encore dedans, car : 

Une fois le décollage passé, il n’y a plus trop d’action. Manger, regarder où l’on pourrait dérouter en cas de problèmes, manger, lire le journal, man..

Tout le monde est au courant quand vous allez aux toilettes. Nouvelle procédure après le dépressif de Gerbemanwings qui a précipité une classe entière dans les montagnes : quelqu'un tient compagnie à la personne restée seule, et ils allument la consigne attachez vos ceintures.

Si vous êtes une fille, armez vous de courage et de répartie !

Les tâches répétitives. Ils vérifient, check list et re-re check à l’aide du copilote. Qui a intérêt à être sympathique car sinon c’est le blanc durant tout le vol.

Les rotations de l’enfer. On pense que les pilotes ont un meilleur traitement que les personnels navigants commerciaux (hôtesses et stewards). Mais non.

Comptez les galons sur les épaulettes. Quatre pour les pilotes: je/ne/fais/rien. Trois pour les copilotes: je/fais/tout.

Ils sont dérangés toutes les vingt minutes, on vérifie qu’ils sont encore en vie. Difficile de faire une petite sieste incognito avec l’interphone qui braille constamment : " Tout va bien ?"

Selon les pays, ils peuvent avoir affaire à des aéroports ridiculement désorganisés et des agents de sol venant de la lune.

L’accès au cockpit s’apparente à un long chemin, aussi laborieux et incertain qu'un atterrissage dans le brouillard: la formation ultra-coûteuse, les centaines d’heures de vol réglementaire. Sans parler des compagnies peu scrupuleuses qui n’hésitent pas à faire travailler bénévolement les nouveaux embauchés.

Mais en contrepartie :

La meilleure vue, c’est eux qui l’ont. Les atterrissages au dessus des vallées, mers de nuages et autres paysages magnifiques.

Ils ont régulièrement de la visite des hôtesses et stewards. Ou pas.

Droit de vie et de mort sur quiconque dans l’avion. Je plaisante la.

Ils ont une excuse imbattable pour échapper aux trucs embêtants de la vie : j’ai simu. Visiblement beaucoup plus prenant que notre simulateur à nous car on dirait qu’ils partent en mission sur Mars sans moyen de communication. Variante : je sors du simu, je vais au simu.

Leur salaire qui fait jaser est pensé de manière à rembourser leur frais de scolarité.

Y a-t-il des pilotes dans l'avion
Y a-t-il des pilotes dans l'avion
Y a-t-il des pilotes dans l'avion
Commenter cet article

Francois 05/08/2018 18:46

Bien écrit, drôle et réaliste!
Parfait à lire après 24h d’eveil ;)

julie 05/08/2018 21:12

Haha merci françois :D

Archives

À propos

Voyages, bagages et nuages: le point de vue d'une hôtesse de l'air dans des grands oiseaux en fer.